Cupidon-de-Gilbert-Peyre-par-Brun-1.jpg


Il aura fallu un Exploradôme musée interactif de découverte des sciences, du multimédia et du développement durable à Vitry-sur-Seine, pour croiser les oeuvres de Gilbert Peyre, étonnante rencontre derrière une, deux, puis trois vitrines, trois univers de volatiles et batraciens en feraille, trois automates en boîte de conserve démantibulés. On ne se lasse pas de fixer cette mécanique précise qui semble vouloir prendre vie inlassablement. Et c'est la consécration dans le dernier film de Jean-Pierre Jeunet "Micmacs à tire-larigot" de son "Haltérophile" aux allures de Vénus noire, pour ce génie de la manipulation d'objets récupérés. Dans son atelier un bric-à-brac, une brocante, un vide-grenier, il cultive son jardin d'idées recyclées et prolonge un rêve d'enfant éveillé. Ce moustachu aux traits daliniens se présente avec humour tel un "Plasticien et metteur en scène électromécanomaniaque" et se lance dans un opéra de récupérations. Assurément un drôle d'oiseau !      


Gilbert Peyre, passionné d'automates - Ma-Tvideo France2
Portrait réalisé par Pierre-Yves Salique et Didier Morel
Mots-clés : automates peyre jeunet
Retour à l'accueil