PHOTOS-POUR-ARTICLES-0648

Tiled flower garden 2012 - Palais de Tokyo

Mer des sables ou Tsunami, étrange et instable accalmie de fers mêlés de déchets, de couleurs savamment articulées pour être assemblées dans une "Intense proximité" au Palais de Tokyo. Le travail de l'artiste international El Anatsui s'impose telle une marque de fabrique. Tapis-tableaux composés en citation éternelle aux drapés du Baiser de Gustave Klimt, Sasa tapisse aussi magistralement l'entrée des artistes d'un monde moderne et contemporain conservé au Centre Pompidou. Ironie du sort pour ces capsules de métal concassées, vestiges de consommations de masse de bouteilles de liqueurs prêtes à jeter ou restes d'une Afrique post coloniale. "Brahim El Anatsui transforme le degré zéro de l'économie africaine en une nouvelle richesse"*. Interceptées, recyclées et réinventées par un mélange d'art ancestral africain et mouvement contemporain, elles sont aujourd'hui admirées et érigées à une certaine sacralité dans un Palais. Annonciation de la fin d'un monde ou jardin de fleurs né de ses cendres ? Les installations d'El Anatsui ne révèlent leur secret que de près... De loin l'effet reste saisissant, derniers jours au Palais de Tokyo, laboratoire d'expériences réanimé avec simplicité, ouvert de midi à minuit et mis en lumières par la Triennale.


ri01


Retour à l'accueil