huelgoat
Michel Guinot présentant le travail de Jérôme Durand  © Ouest France

Si vous passez par l’École des filles de Huelgoat " L'arbre qui cache la forêt ", ne manquez pas la Galerie Le K° art contemporain et son gardien du temple Michel Guinot. La loi du nombre y trouve tout son sens pour une exposition à signaler aussi originale que récréative.

Jérôme Durand, " sculpteur de l'espace " quand il ne s'approprie pas les territoires aux quatre coins du monde pour y implanter des " balises ", a imaginé et mis en scène un bal de crabes en ferraille, dont chacune des pièces constitue un puzzle grimpant étonnant. D'entrée, on est subjugué par la prolifération de ces bestioles métalliques, des grandes, des petites, qui tapissent sol et mur minutieusement. D'emblée, cette marée étrangement bruyante nous rend inquiets, puis très vite fascinés et pressés de trouver crabe à son pied. Car chacun de ces crustacés, découpé au laser sur plaque de fer et manipulé avec talent, grisé ou rouillé à souhait, attend patiemment d'être apprivoisé. Du plus petit au plus grand presque chaque pièce se vend séparément. Succès mérité, à tel point que leur nombre et l'effet pourrait manquer. " L'art contemporain à la portée de tous " à l'instar de son galeriste, artiste-peintre Michel Guinot, un homme accessible et sensible dont vous apprécierez, outre la qualité des œuvres proposées, le temps de qualité qu'il vous offre sans compter. Sachez d'ores et déjà que plusieurs de ces crabes courent en terre catalane.

Retour à l'accueil