Gris--taronja-i-rosa---Procediment-mixt-sobre-tela-6.JPG

Gris, taronja i rosa 1967


Œuvres méditatives mouvantes tels des sables, épaisses poussières existentielles, entre terre et cendre, s'enfoncer dans les murs de Tàpies c'est sonder un espace, le temps. Tàpies signifie "murs" en catalan. L'artiste disait se "battre avec la matière, lui donner des coups de couteaux". Il semble cracher les couleurs de l'origine du monde comme un volcan en irruption, fasciné par la découverte scientifique du 20ème siècle, la bombe atomique, et ses répercussions métaphysiques. "Devant une véritable œuvre d’art, le spectateur doit ressentir la nécessité d’un examen de conscience, d’une révision de son domaine conceptuel. L’artiste doit lui faire toucher du doigt les limites de son univers, et lui ouvrir des perspectives nouvelles. Il s’agit là d’une entreprise véritablement humaniste." Graphisme primitif, symbolisme des signes ou graffitis des rues, ses initiales sont sacralisées au rang de crucifixion en quête d'élévation, allégorie des morts d'une guerre civile espagnole qui hantent ses souvenirs. 

 

"Il y a parfois dans mon oeuvre un hommage aux objets insignifiants : papier, carton, détritus..."


L'univers informel et matiériste d'Antoni Tàpies, influencé par les surréalistes et la pensée Dada, au delà du sens, est marqué d'une force créatrice brute, celle de la nature de l'homme. Expression frénétique d'une empreinte de vie et de mort du corps "engrais qui féconde la terre", son grattage instinctif des couches successives des matériaux qu'il dissémine, semble vouloir faire obstacle à la transparence, à l'indifférence. Immenses et immortels "tableaux-murs" érigés, saupoudrés et collés, de fines particules d'argile et de marbre se mélangent à la peinture. Sable, paille, corde, papier, coupures de journaux, morceaux de bois, bouts de tissus maculés ou vêtements usagés se disputent la toile ou l'espace, éclatés dans une énergie impulsive. Des objets "simples" du quotidien inspirent l'artiste avant-gardiste et précurseur d'un futur arte povera. "C’est méditer sur les choses premières, sur l’essence de la nature, sur l’origine de la force et de la vie… " Ce peintre et sculpteur catalan à l'aura internationale, habité de philosophie orientale, a créé des œuvres expérimentales, à partir de la matière, imperceptible atome identitaire entre la nature et l'homme, incarnation originelle devant l'éternel. Le talent volcanique d'Antoni Tàpies s'est éteint le 6 février 2012, reste la subsistance de son art, puissant.




A découvrir jusqu'au 10 juin 2012 à la Fondation Antoni Tàpies à Barcelone, issue d'une série, la Collection n°3 dédiée à l'évolution des techniques et matériaux utilisés par l'artiste. Ne manquez pas la prochaine exposition européenne en escale unique en France au Musée d'Art moderne de Céret "Image, Corps, Pathos" du 30 juin au 14 octobre 2012, conduite par Nathalie Gallissot sa Conservatrice et Directrice avec la Fondation de Barcelone, qui présente un choix d'oeuvres de 1945 à 2008. Voir le cycle de conférences à partir du 31 mai 2012 sur le travail d'Antoni Tàpies.

Plus d'infos sur www.jardin-eco-culture.com Biographie et mouvements artistiques Antoni Tàpies

Retour à l'accueil