heron-12-bis.jpg

Sculpture recyclée par Jean-Louis Bonafos et histoires d'interprétations... 


Je suis comme ce héron qui trône dans mon salon. Le bec ouvert, l’œil rond et hagard, il converse sans cesse et m’adresse bavard ses tergiversations. Moi, je l’observe sans bruit chaque nuit. Sa crête ébouriffée semble s’agiter. De fer vêtu, ce drôle d’oiseau altier, n’en finit pas de m’interroger. Léger, toujours prêt à s’évader, de son long cou file une chaîne qu’il retient d’avaler, dans son gosier. Je poursuis du regard chacune de ses plumes recourbées. Je suis cet animal coloré, moi le héron des fables...


L'inspiration de l'artiste est toute autre. Écoutez son histoire.

Un défilé de mode, une femme longiligne, très digne, arpente le couloir qui l'amène jusqu'à la scène. Les projecteurs et les regards braquées sur elle, à quelques mètres, c'est la chute, elle dégringole. Puis se relève difficilement empêtrée dans sa longueur de jambes qui n'en finissent pas de tomber. Une vision qui le fait hurler de rire puis vient l'heure de la création, une sculpture mi-femme, mi-animal... une "cigogne élégante" et légère réalisée de tiges, mailles de béton armé et morceaux de fer en tous genres.

Jean-Louis Bonafos est un artiste bourré de talent et de générosité, un homme sincère à l'humilité et l'humanité contagieuses... A voir dans sa galerie où il fait sa révolution, une série de pièces uniques parfois provocatrices, du Samouraï, au Don Quichotte en passant par le Christ ressuscité. Ne le manquez pas si vous passez par là même s'il se fait rare et préfère l'ombre de ses chantiers.

Jean-Louis Bonafos Atelier CanCago à Perpignan Rue de la Révolution française 


Et la Fable de la Fontaine qui m'inspire encore...

Retour à l'accueil