17 catherine rochelle


Artiste singulière pour un art rangé à la rubrique « Art singulier », Catherine Rochelle excelle à la caricature sur bois flottés. Cette ex-marionnettiste a trouvé un nouveau terrain de jeu, elle s’amuse à peindre ou dépeindre, des faciès longilignes, des « tronches outrées de gens comme vous et moi », comme elle dit. Hirsutes, coiffées et poudrées, joliment  rosies et pâlies, elles font la moue ou sourient. Les yeux exorbités, la paupière lourde ou le regard en coin, ces productions d’humanités simulées paraissent nous observer et plus près, nous parler. Elles semblent se moquer de nos postures, de nos mimiques spécifiques, au fond comme elle, Catherine Rochelle, en flagrant délit de dérision ou d’auto dérision. Elle joue encore à animer ses créatures autrefois manipulées, mine de rien. Croiser ces tronches, ces caractères du Finistère et d’ailleurs, c’est comme une rencontre, on apprivoise ce groupe d’amis enlacé par un bois adouci et vieilli, qui choisit la forme de leur relation. On tombe nez-à-nez avec un visage de monsieur comme il faut, qui vous dit sans un mot, planté comme un « i » et sûr de lui : "emmènes-moi...". Un vrai bal de démesures familières, une danse d’usures salines tragi-comiques, les œuvres de l’artiste s’inventent ou s’invitent au gré de bouts de bois portés par les flux marins et l’imaginaire collectif de tronches de matins ou quotidiens mal réveillées. Rendez-vous à la Galerie des Pavés bleus à Camaret, pour quelques remous épiques entre rêve et réalité.


Plus d'infos : http://www.yvesmariepolet.fr/galerie-catherine-rochelle/zoom-catherine/content/18_catherine_rochelle_large.html

Retour à l'accueil