Art et écologie au Muséum, FIAC et COP 21

"A l'approche de la COP 21, qui réunira à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015 les représentants de 195 pays en vue de trouver un accord sur la lutte contre le changement climatique, notre relation à la nature est prise à défaut et conditionne notre avenir.

L’écologie scientifique démontre comment notre vision d’un monde statique opposant homme et nature est erronée ; les sciences humaines décrivent à quel point la représentation que nous nous faisons de la nature détermine nos actions et leurs conséquences envers celles-ci ; et les artistes enfin tirent les conséquences des dernières découvertes pour construire une représentation de la nature renouvelée et explorer une nouvelle manière d’interagir avec elle."

Le Muséum National d'Histoire Naturelle

"Comment peut-on encore considérer la nature comme un en-soi extérieur que les hommes pourraient impunément agresser et modifier, en regrettant la nature du « bon vieux temps » ou la nature « virginale » d'un exotique ailleurs, et en commençant, bien tard, à s'inquiéter pour eux-mêmes des conséquences de leurs actes irresponsables ?
[...] Aujourd'hui, il faut enfin admettre qu'il n'y a plus la nature d'un côté, l'homme de l'autre. Il n'y a même plus d'environnement, si l'on veut bien ne plus « anthropocentrer » l'analyse.
"...

P.Blandin et D.Bergandi Professeurs au Muséum national d'Histoire naturelle​, "A l'aube d'une nouvelle écologie." (2000)

Retour à l'accueil